Le projet

  De l'idée au projet

Pendant le premier confinement, je me suis mis à rêver d'évasion. Entre deux masques confectionnés avec la vieille machine à coudre de ma grand-mère, j’ai réalisé le sac de voyage idéal pour partir en weekend. 

Cette période passée, et la liberté retrouvée pour tout le monde, j'ai constaté le besoin croissant de mobilité, et, à partir de ce premier sac confectionné, j'ai commencé à imaginer toute une gamme de sacs de ville et de voyage.

J'ai une grande sensibilité à notre patrimoine culturel, mais je le trouve facilement excluant. Ma conception de ce projet pour ambition la conservation de ce patrimoine tout en le transformant afin qu'il soit plus inclusif et que toutes et tous puissent se le réapproprier.

D'autre part, j'aime créer des objets ludiques et modulables afin que l'utilisateur puisse jouer avec, que ce soit par son esthétisme ou dans ses fonctions.


 

Du sac à dos au sac weekend en passant par le sac banane sans oublier le compagnon, ces objets faciles à utiliser sont réversibles selon votre humeur, un côté en denim, l'autre en toile de Jouy exclusive, revisitée, coquine et inclusive🌈

 

Du sac à dos au sac weekend en passant par le sac banane sans oublier le compagnon, ces objets faciles à utiliser sont réversibles selon votre humeur, un côté en denim, l'autre en toile de Jouy exclusive, revisitée, coquine et inclusive

 

Une attention particulière est portée aux détails :

Les fournitures haut de gamme et de qualité sont fabriquées en France et majoritairement dans les Hauts-de-France (Toiles de Jouy et Denim Oeko-Tex, Zips, curseurs, broderies, sangles…)

Les sacs sont fabriqués dans le Nord de la France dans un atelier qui s’inscrit dans l’économie sociale et solidaire (ESS).

Grâce à un système de mousquetons, les sangles et les anses peuvent aisément passer d’un côté ou de l’autre du sac, et des accessoires peuvent venir s’accrocher dessus.

À chacune et chacun de s'approprier et même de détourner ces objets !


 

Notre histoire

Je m’appelle Maxime Béhague, architecte et designer de formation, je me suis tourné plusieurs années vers les métiers de la scène comme comédien et metteur en scène.

En parallèle, je me suis formé à la production de spectacle vivant, ce qui m’a permis de développer des compétences sur le plan administratif. J’ai ensuite exercé le métier de médiateur culturel pendant cinq ans, dans un centre culturel de la ville de Paris. 

J’ai finalement décidé de revenir à mon premier métier, le design. Je souhaite par ce projet réussir à trouver un équilibre entre l'utile, l'agréable, le beau, le jeu. Il me tient à coeur de mettre à l'honneur les savoirs-faire du Nord de la France dont je suis originaire.